Dénotation connotation

Il s’agit de termes utilisés en linguistique et en sémiologie (étude des significations) qui peuvent aussi s’appliquer en matière de photographie sur le fait qu’une photo évoque quelque chose en nous ou pas. Cela pourrait expliquer pourquoi on a fait telle photo car elle nous parle, nous correspond. La dénotation et la connotation ne sont pas mutuellement exclusives. Un mot peut avoir une dénotation spécifique, mais également plusieurs connotations en fonction des expériences et des représentations individuelles ou collectives des personnes.

Dénotation

La dénotation constitue l’ensemble des significations immédiatement compréhensibles d’un mot par tout le monde, sans critère subjectif. Par exemple un arbre couramment se comprend comme un élément végétal assez haut avec un tronc et composé de bois et de feuilles. Elle désigne le sens littéral, objectif ou principal d’un mot ou d’un signe et représente la signification neutre, générale ou factuelle d’un mot. Elle renvoie à la définition précise et objective d’un terme, en se basant sur le dictionnaire et existe indépendamment de l’interprétation personnelle ou subjective de chaque individualité.

Connotation

La connotation fait référence aux significations secondaires, implicites ou subjectives rattachées à un mot ou à un signe. Elle représente les associations émotionnelles, culturelles ou sociales que les gens attribuent à un mot. Elle peut varier d’une personne à l’autre en fonction de son expérience, de son contexte culturel. Elle peut être positive, négative ou neutre selon les représentations mentales individuelles ou collectives associées à un mot. Par exemple concernant le mot cerisier, si enfant on est tombé d’un cerisier en cueillant des cerises, en se cassant un bras, le mot cerisier peut réveiller un événement douloureux.

En photo

Cette photo, je l’ai réalisé sur l’instant, pour son aspect visuel, graphique, les nuances de couleurs, le contraste, illustrant la fin de l’été à Sarlat et une certaine solitude. Puis avec le recul, je me rends compte que mon père l’été avait un chapeau de paille et marchait ainsi les mains dans le dos. Probablement que cette connotation a joué dans le fait que j’ai eu envie de faire cette photo. Peut-être qu’elle ne parlera pas de la même façon à beaucoup de gens parce qu’il y a une part de connotation. Cela peut être une piste pour comprendre pourquoi on apprécie telle ou telle photo et que d’autres nous laissent indifférents.

La sémiologie de l’image

C’est une branche de la sémiologie qui s’intéresse à l’étude des signes et des significations véhiculées par les images. En photographie, cette discipline examine comment les images communiquent des messages et comment les spectateurs interprètent ces messages.

Voici quelques concepts clés de la sémiologie de l’image appliquée à la photographie :

1. Le signe

Un signe est quelque chose qui représente autre chose. En photographie, les signes peuvent être des objets, des personnes, des couleurs, des formes, etc. Chaque élément dans une image peut être considéré comme un signe qui porte un sens particulier.

2. Le signifiant et le signifié

Le signe est composé de deux éléments :

  • Le signifiant : la forme du signe, c’est-à-dire ce que l’on voit dans l’image.
  • Le signifié : le concept ou l’idée que représente le signifiant.

Par exemple, une photo d’un feu rouge (signifiant) renvoie à l’idée d’arrêt ou d’interdiction (signifié).

3. La dénotation et la connotation

  • Dénotation : la signification littérale et objective de l’image. C’est ce que l’image montre explicitement.
  • Connotation : les significations secondaires, culturelles ou subjectives, associées à l’image. Ce sont les interprétations et les émotions que l’image peut susciter.

Par exemple, une photographie d’un paysage (dénotation) peut connoter des sentiments de paix ou de nostalgie selon le contexte et l’expérience personnelle du spectateur.

4. Le code

Les images utilisent des codes visuels pour communiquer. Ces codes sont des systèmes de signes partagés par une culture ou une société. En photographie, cela peut inclure des éléments comme :

  • La composition
  • La lumière
  • Les couleurs
  • Les angles de prise de vue

5. Le référent

Le référent est l’objet réel auquel le signe renvoie. En photographie, c’est ce qui a été photographié. La relation entre le signe (l’image) et le référent (l’objet réel) est directe et tangible, contrairement à d’autres formes de signes comme les mots.

6. La rhétorique de l’image

La rhétorique de l’image examine comment les images persuadent ou influencent le spectateur. Elle s’intéresse aux stratégies visuelles utilisées pour transmettre des messages ou provoquer des émotions. Par exemple :

  • Les métaphores visuelles
  • Les métonymies
  • Les symboles

7. Le contexte

Le contexte dans lequel une image est vue joue un rôle crucial dans sa signification. Cela inclut le contexte culturel, historique et personnel du spectateur, ainsi que le contexte de publication de la photographie (magazine, galerie, réseaux sociaux, etc.).

Application en photographie

Lorsque l’on analyse une photographie sous l’angle de la sémiologie de l’image, on peut se poser les questions suivantes :

  • Quels sont les signes présents dans l’image et que représentent-ils ?
  • Quelles sont les connotations possibles de ces signes ?
  • Quels codes visuels sont utilisés, comment influencent-ils l’interprétation de l’image ?
  • Quel est le contexte de l’image, comment affecte-t-il sa signification ?

La sémiologie de l’image en photographie permet de décoder et de comprendre les multiples niveaux de sens que peut véhiculer une image, allant au-delà de ce qui est simplement visible pour explorer les messages implicites et les interprétations culturelles.


image_pdf©Patrick Pestre - pour usage personnel -