Choisir un photographe de mariage

Trouver un photographe de mariage peut sembler être un défi devant l’offre pléthorique. Le niveau d’engagement de la recherche et du choix dépend de votre intérêt personnel pour la photographie. Si la qualité des photos est très importante pour vous, si vous aimez un style particulier, ou si l’intérêt est plus secondaire, avec une recherche de simples photos souvenirs. Cela dépend aussi du budget car un photographe de qualité avec son propre style sera bien plus onéreux qu’un débutant, ou qu’une entreprise qui réalise des photos de mariages à la chaîne. Quelques conseils pour vous aider à sélectionner un professionnel qui correspondra à vos attentes qui sont à définir en amont, en s’y prenant assez tôt dans la recherche.

  • Demander des recommandations : Parlez à vos amis, votre famille ou vos collègues qui se sont récemment mariés et demandez-leur s’ils peuvent vous recommander un photographe. Les personnes qui ont déjà travaillé avec un photographe et qui ont été satisfaites de son travail sont une des meilleures sources de recommandation. Se méfier quand même car l’évaluation de photographies est très subjective et fortement liée à la culture photographique. On voit des commentaires par exemple « on a eu des photos géniales » et quand on regarde le site du photographe, il y a des désaturations partielles, des photos sur des bottes de foin, du cache-cache derrière un arbre, aucune maîtrise des arrières plans, tout à f8. En fait les mariés ont eu un bon relationnel avec le photographe. Ils sont contents des photos parce qu’ils sont dessus, c’est net car c’est du plein format, ils trouvent ça génial parce qu’ils n’avaient pas plus d’attentes. Il y a des commentaires 5 étoiles « on a eu les photos très vite »… Les évaluations dépendent énormément d’éléments, parfois d’un seul élément, qui était important pour eux mais qui ne le sera pas forcément pour vous.
  • Rechercher en ligne : Utilisez des sites web spécialisés dans les services de mariage pour trouver des photographes dans votre région. Consultez les commentaires et les avis laissés par les clients précédents. Visiter les portfolios des photographes afin de se faire une idée de la qualité de leur travail et surtout de leur style. (attention aux avis de complaisance, aux distinctions et autres médailles, parfois elles sont reçues par abonnement à des organismes, et aux photos « empruntées » à d’autres…)
  • Consultez les réseaux sociaux : Beaucoup de photographes utilisent les réseaux sociaux pour promouvoir leur travail. Parcourez les profils Instagram, Facebook ou Pinterest des photographes potentiels pour voir si leur style correspond à vos attentes.
  • Consulter directement leur site web ou leur blog : La plupart des photographes professionnels ont leur propre site web ou blog. Prenez le temps de consulter leur portfolio et de lire les témoignages de clients précédents afin de vous faire une idée de la qualité de leur travail.
  • Rencontrer les en personne ou discuter via un chat, visio ou téléphone : Quand cela est possible organisez une rencontre avec les photographes que vous avez présélectionnés. Profiter de cette occasion pour discuter de vos attentes, poser des questions sur leur expérience et leur style de photographie. Assurez-vous d’être à l’aise avec leur personnalité car le photographe sera présent tout au long de la journée de mariage.
  • Vous pouvez aussi prendre rendez-vous pour une séance de photos de couple, bien avant le mariage.

Quels sont les différents styles généralement proposés ?

En ce qui concerne les différents styles photographiques au sujet des mariages, quelques exemples :

  • Style reportage appelé parfois photojournalisme avec des photos réalisés sur le vif, capturant les moments spontanés et naturels de la journée (c’est le plus courant) avec un post-traitement variable selon le photographe surtout au niveau du contraste mais en général qui reste assez naturel.
  • Style dit « moody » : il s’agit d’un style donné par le post-traitement par logiciel avec des tons orangés, marron, en désaturant la couleur verte, un peu identique à ce qu’on appelle l’heure dorée au coucher du soleil. C’est un traitement marqué dont on peut se lasser et qui ne respecte pas par exemple la couleur de peau naturelle.
  • Style artistique documentaire : des photos plus créatives et esthétiques, avec des compositions originales et une utilisation plus audacieuse des couleurs et de la lumière avec un photographe expérimenté et la marque de sa personnalité. Certains ont un style très marqué et spécifique dont on ne peut pas définir d’une manière générale, il faut regarder la production du photographe en question. Vous pouvez demander à ce type de photographe de garder un rendu naturel qui respecte les couleurs de peau par exemple, car son style est avant le post-traitement d’abord sa façon personnelle de photographier au niveau de la composition, du cadrage et de l’approche.
  • Style appelé « Fine art » mais qui ne correspond pas à ce qu’on appelle fine art pour des tirages photos sur du très beau papier : un style que l’on voit souvent sur les sites de mariage avec des photos à la limite de la surexposition, très lumineuses avec des couleurs pastel désaturées. Ce style peu convenir pour un mariage axé sur le blanc et les couleurs pastel comme le rose. Cela plait en général beaucoup aux dames. Il faut veiller à l’expérience du photographe en question qui doit bien maîtriser l’exposition et ne pas trop surexposer lors de la prise de vues car il est possible qu’il y ait un manque de détails sur la robe de la mariée avec un effet « lumineux » excessif.

Chaque photographe aura son propre style artistique, c’est pourquoi il est important de sélectionner un professionnel qui correspond à vos préférences personnelles. Voir aussi si vous souhaitez des photos en noir et blanc. Un peu de caricature pour rire. Il y a le photographe surbooké qui a fait des mariages tous les samedis en juin, juillet, des couples et des familles en semaine et des mariés le demandent pour le week-end du 15 août alors qu’il est complétement rincé mais ne sait pas dire non et a déjà 2 mois de retard dans le traitement pour rendre les photos. Il y a le photographe bizness qui a trouvé un truc c’est d’enchainer les mariages pour faire du chiffre en se fichant de la qualité. Il y a le photographe VIP qui choisit ses clients. Il y a le photographe hypersensible qui n’est pas à l’aise avec tout le monde, il parait « spécial » mais fourni des photos stylées… Pareil pour les futurs mariés qui contactent un photographe aux tarifs haut de gamme qui ne fait que des journées entières, lui donnent un rendez-vous chez eux pour un reportage journée théorique en pleine saison en juin, puis au final disent ce sera uniquement pour la mairie, sans oser dire qu’il s’agit d’un problème de budget… En bref il y a un peu de tout. Attention aussi aussi à ceux qui proposent un post-traitement basé sur une tendance du moment et qui ne sont pas dans le subtil en poussant fort les contraste et en mettant une dominante par exemple jaune orangée systématiquement sur les photos de type lumière dorée. L’excès de contraste peut conduire à un rendu très dénaturé avec des aberrations chromatiques visibles en zoomant sur les photos et une granulation très présente. Le risque c’est de se lasser à moyen terme de ce type de traitement très appuyé similaire à des filtres pré-formatés avec un photographe qui pense que le style c’est de pousser les curseurs à fond du logiciel de développement. Les goûts personnels peuvent évoluer et il peut être judicieux pour des photos de mariage de rester dans un univers qui s’inscrit dans l’existant de l’Histoire de la photographie avec un rendu qui reste dans la zone d’un réalisme proche du naturel sans post-traitement qu’on pourrait qualifier d’excessif de type hyper contraste et dominante colorée marquée systématique. C’est un point à réfléchir.

Pour trouver un bon photographe de mariage, il faut faire des recherches approfondies, consulter leurs portfolios, lire les avis des clients précédents et si possible le rencontrer en personne ou a minima discuter avec. Prendre le temps, prévoir du temps et prévoir à l’avance, pour choisir celui ou celle qui correspond le mieux à vos besoins, à vos attentes pour votre journée spéciale.

Quelques exemples de styles

Typiquement le style de photos de couple comme illustré ci-dessous, n’est pas réalisé le jour du mariage mais lors d’une séance spécifique jour d’après. Le jour J le temps est compté, il y a le mariage à vivre, il n’y a pas 3 ou 4 heures ou + de disponible pour des photos de couple exceptionnelles. Ce type de photos est fréquemment utilisé sur les sites internet des photographes mais correspondront rarement à la réalité de ce qui sera fourni lors du reportage de mariage, si une séance « day after » n’est pas ajoutée en option.

Sinon le style photographique est donné par le photographe. Il dépend de ses goûts personnels, de sa façon de faire, de son expérience, de ses connaissances techniques, de son expérience artistique, de sa maturité et de la compréhension du sens du cadrage et de la composition. Le post-traitement entre aussi en compte et est très chronophage, c’est pourquoi il y a un délai dans la fourniture ensuite des photos. Parfois ça peut paraitre très long, ça aussi il faut en parler car certaines mariées sont parfois un peu impatientes 🙂 Donc le photographe pour faire patienter peut fournir, si besoin, quelques photos avant d’avoir terminé le traitement de la totalité.

Concernant les mariages, pour un reportage il faut que le photographe ait bien compris qu’il n’est pas là pour se faire plaisir en testant des nouvelles approches mais qu’il est là pour répondre à la demande. Par exemple des photos de style minimaliste sont visuellement très intéressantes mais on ne voit pas bien les mariés, c’est très différent des plans rapprochés. Il est possible d’en faire quelques unes mais il faut en parler aux futurs mariés avant afin que toutes les photos de couple ne soient pas forcément ainsi avec un photographe qui a oublié de faire quelques plans serrés parce que son truc c’est la photo minimaliste et qu’il s’est laissé emporté par sa passion. Il y a des modes, des influences données par des magazines, des influenceurs, des sites internet. Concernant les photos de mariage il faut penser durée, parfois préférer un style pas trop clivant, ou pas car le style c’est un domaine très subjectif au niveau du choix artistique. Il faut surtout s’attacher à trouver un photographe qui maîtrise la technique photographique.

Certains proposent des photos très claires, lumineuses, en surexposant et avec un voile de lumière, mais ça peut arriver que les curseurs soient trop poussés lors du post-traitement, ou que la surexposition soit trop forte lors de la prise de vues, ça arrive quand on a peu d’expérience. Aussi la robe blanche n’a plus de détails et ce n’est plus rattrapable avec le logiciel de traitement photo. C’est embêtant quand la mariée a choisi une robe avec de la dentelle qui se transforme en une masse blanche unie, ça peu plaire quand c’est bien fait, ou pas, parfois ça peut être clairement techniquement raté.

Certains saturent les couleurs ce qui est une marque de leur style.

A contrario d’autres aiment un rendu désaturé, avec des noirs montés, d’autres utilisent des dominantes bleutés, marron, chaudes, froides…

Le noir et blanc

On adore ou pas. Là aussi il existe toute une palette. Quand on a été formé à l’argentique, le critère c’est qu’il y ait des blancs blanc, pas que du gris, et tout une gamme de gris, la plus grande nuance de gris possible et des noirs avec du détail, pas une grande masse de noir uniforme et sans détails comme du charbon. C’est très subtil. Tiré sur du beau papier baryté, c’est magnifique, ça donne de la profondeur.

Le numérique est venu bouleverser les codes, aussi on trouve du très gris, de l’hyper contrasté, ça peut paraitre non maîtrisé ou marquer un manque de culture photographique. Après si ça plait c’est le principal, parfois le traitement peut être trop poussé, l’important c’est que ce soit un choix avec une intention et ce type de photos qui est désiré, qui sort des standards académiques ou de ce qui est couramment qualifié de haut de gamme maîtrisé. Quand on aime le noir et blanc sublime on peut tomber dans une exigence de puriste. Le noir et blanc c’est tout un poème.

L’important dans le choix d’un photographe de mariage c’est à la fin de ne pas se retrouver avec toutes les photos comme ça 🙂

(photos d’illustration issues de banques d’images)

image_pdf©Patrick Pestre - pour usage personnel -