Séance photo des instants sensibles

Je lance une opportunité pour les gens qui n’aiment pas trop a priori être sur les photos avec un site internet dédié pour les explicitations.

C’est ici : https://www.sensiphoto.fr

Une séance photo peut être bénéfique pour les personnes timides, hypersensibles, introverties, et pour les zèbres welcome to the jungle 🙂

concernant :

  • L’expression de soi : Une séance photo offre un moyen créatif d’exprimer sa personnalité, ses émotions et son authenticité. Les personnes qui sont habituellement timides ou introverties peuvent se sentir plus à l’aise pour montrer différentes facettes d’elles-mêmes à travers des poses, des expressions faciales et des accessoires choisis.
  • La confiance en soi : En étant en photo de manière professionnelle et positive, les personnes peuvent développer ou renforcer leur confiance en eux-mêmes, à mesure que le photographe guide la séance, complimente et met l’accent sur les aspects positifs.
  • L’acceptation de soi : souvent on a du mal à s’accepter tel que l’on est. Une séance photo peut aider à changer cette perception en mettant en valeur les caractéristiques uniques et en montrant que tout le monde a aussi sa place devant un objectif. Cela peut contribuer à une meilleure estime de soi et à une acceptation de sa propre apparence.
  • L’exploration de nouvelles perspectives : Une séance photo peut être l’occasion de sortir de sa zone de confort et d’expérimenter de nouvelles expériences. Le photographe peut proposer des mises en scène, des décors ou des accessoires inhabituels qui permettent de voir les choses sous un autre angle. Cela peut aider à élargir les horizons, à se libérer de certaines inhibitions et à découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité.
  • Un processus thérapeutique : Une séance photo peut également être un processus thérapeutique en soi. En se concentrant sur l’instant présent, sur son image et la relation cool avec le photographe, les personnes peuvent se déconnecter de leurs préoccupations et de leurs complexes. Cela peut être une forme de lâcher-prise et de focalisation sur une expérience positive, permettant de se sentir plus léger et plus détendu.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles certaines personnes peuvent ne pas apprécier d’être prises en photo ou d’apparaître sur une photo. Plusieurs facteurs peuvent y contribuer :

  • L’estime de soi : Certaines personnes peuvent ne pas se sentir à l’aise avec leur apparence physique et peuvent craindre d’être jugées ou critiquées lorsqu’elles apparaissent sur une photo. C’est quelque part une peur du jugement des autres.
  • L’intimité : Être pris en photo peut être perçu comme une intrusion dans l’intimité de quelqu’un. Certaines personnes préfèrent garder leur vie privée et ne pas être exposées publiquement.
  • Les traumatismes passés : Il est possible que des expériences négatives antérieures liées aux photos, comme d’avoir été forcé, avoir eu un mauvais ressenti en ne se sentant pas apprété.

Pour dépasser ce frein et se sentir plus à l’aise avec les photos, quelques possibilités d’évolution :

  • Prendre le contrôle : On peut être d’accord pour être pris en photo, mais ne pas apparaître sur des photos publiées par exemple sur internet. Proposer des idées pour que la séance se transforme en un moment convivial et original, par exemple axer les photos sur des parties de soi que l’on aime, les yeux, les mains, des cadrages tronqués etc.
  • Travailler sur l’estime de soi : Travailler sur sa confiance en soi et son estime de soi peut aider à se sentir mieux et accepter d’apparaître en photo. Apprendre à accepter d’être comme on est, sans se soucier du regard des autres.
  • Pratiquer la positive attitude : voir les photos comme des souvenirs précieux et non comme une source de jugement ou de critique. Se concentrer sur les moments de bonheur ou de joie que les photos peuvent capturer et sur l’expérience du moment photographique.
  • Agir par petites étapes : Commencer par s’habituer à être pris en photo dans des situations informelles et familières sans se polariser sur les prise de vues. Cela peut aider à se sentir plus à l’aise et à gagner en confiance au fil du temps.

Chacun a sa propre relation avec les photos. Il est important de respecter les préférences de chacun. Si on n’est pas à l’aise avec le fait d’être sur des photos, il est tout à fait légitime de le faire savoir et de ne pas se forcer à apparaître sur des clichés si cela ne correspond pas à son souhait. Toutefois réfléchir au pourquoi et vivre une expérience photographique pourrait peut-être faire évoluer ce sentiment en aidant à apprivoiser sa propre image et au final apprécier d’obtenir un résultat que l’on n’imaginait pas forcément et être surpris.


image_pdf©Patrick Pestre - pour usage personnel -